↑ Revenir à SCULPTURES

Aurore Boréale, le voilier des glaces

William Brown, médecin itinérant !

Disponible

 

Les Territoires du Nord-Ouest situés à l’extrême nord du canada sont bordés à l’ouest par le Yukon et au sud par la Colombie-Britannique. Tout l’hiver durant, les lacs, les fleuves et les rivières sont gelés et servent de routes de glace pour le voilier et son navigateur. William Brown va de village en village prodiguer les soins nécessaires au peuple du grand nord et donner des nouvelles aux plus isolés qui n’ont que rarement de la visite.

Son quotidien est une aventure… se nourrissant de chasse et de pèche, il parcourt avec passion des centaines de kilomètres dans une nature sauvage. Croisant des espèces animales dignes des romans de Jack London comme le loup, le grizzli ou le lynx. William Brown et son voilier des glaces sont faits pour cette aventure !

Conçu pour profiter des vents forts qui soufflent très souvent, il est capable de traverser les immenses lacs gelés et les plaines recouvertes de neige. En cas d’urgence et lorsque le vent n’est pas de la partie, la chaudière à bois prend la suite. En effet elle est couplée à un système de roues crantées qui propulsent le voilier autant dans la neige que sur la glace.

D’une réalisation robuste, le voilier se compose d’une machine à coudre industrielle “Singer 96K40” des années 50 et d’une taille imposante. Le bras de direction est un tendeur de courroie, les bras arrières et le système de propulsion sont des bielles de voiture, des galets de distribution, des ressorts d’embrayage et une chaine de distribution de moto. Toutes les biellettes et appareillages divers viennent des entrailles de la machine “Singer”. Cuir, bois, cuivre, acier et voiles en toile de lin rouge complètent la liste de plus de 400 pièces qui composent cette machine.

Bon vent à notre médecin du grand nord !

Un voilier taillé pour l’aventure !

Un coffre pour les vivres et les vêtements et au premier plan sa cantine médicale.

Supporté par 3 robustes patins sur amortisseurs.

La réserve de bois et l’indispensable pelle au dessus.

Le fauteuil confortable pour un éventuel passager ou pour se reposer à l’abris de la capote.

Les nombreux cordages maintiennent la voile sur le bon cap.

En bas à gauche, l’accélérateur pour la machine à vapeur, lorsque le vent n’est pas de la partie
et la boussole au deuxième plan pour ne pas perdre le nord.

En dessous les propulseurs entrainés par une énorme chaine et la machine à vapeur.

La capote repliée et sur le dos de William une sacoche en cuir et le tube pour les cartes.

La chaudière avec sa cheminée, son robinet et son réchaud pour la marmite.

William tient bon la barre.