↑ Revenir à SCULPTURES

La PF24 de Jules

À la conquête du championnat de vitesse !

Dans la série “Les pionniers de la vitesse”, je vous présente Jules Langlois, pilote dans la “Team Prototypes Factory”. En cette année 1927, le pilote belge, Nicolas Caërels gagne les 24 heures de Spa-Francorchamps avec son partenaire français Robert Sénéchal sur une Excelsior. Jules et son équipe, motivés par cette performance, préparent une voiture pour faire le championnat de Belgique de 1928 et lui donne le numéro 24 comme un bon présage. Un 6 cylindres en ligne couplé à un énorme carburateur seront-ils suffisants pour rivaliser avec les marques comme Alfa Roméo, Peugeot, Mercedes, et cette fameuse Excelsior ? Le trois litres de cylindrée de la PF24 fera-t-il la différence avec les 2 litres plus légers de la concurrence ? Les ingénieurs comptent sur la puissance du moteur et sur les nouvelles technologies brevetées de la PF24. La voiture est au point… le championnat peut commencer !

Ce prototype composé de 345 pièces est réalisé à partir d’une machine “Singer 96K40” des années 50. Des ressorts d’embrayages, un moteur de modélisme en guise de carburateur, un carter de moto, des bougies de pré-chauffage, des grilles d’aération de four, de la plomberie, un pied de lampe flexible, des gonds de volets, des pédales de vélo, des grilles de filtres à gasoil, une boite de conserve, un piston de frein, des biellettes automobile, des roues de chariot industriel, un silencieux de scooter, une chaine de vélo, de très nombreuses pièces de machines à coudre, du bois exotique, du cuir, de l’acier de 1 mm pour la carrosserie et de la visserie en grand nombre. Le personnage est toujours en bois et cuir. Le tout donnant un poids sur la balance de 32kg.

Le nom “Jules Langlois” est un hommage aux deux concepteurs du circuit de Spa-Francorchamps en 1921. Jules de Thier et Henri Langlois Van Ophem ont conçu le tracé original de 14,981 km. Circuit emblématique avec le fameux “Raidillon” qui aujourd’hui encore fait frissonner les pilotes.